Decouvrir-la-France.com

Choisissez votre destination sur la carte de France

Cathédrale de Reims - Abside

Abside de la cathédrale de Reims

Sagittaire

Sur les toits de la cathédrale, sculpture d'un Sagittaire

Cathédrale de Reims

Cathédrale

Cathédrale de ReimsLa construction de la cathédrale Notre Dame de Reims a débuté en 1211 pour ne s'achever qu'en 1275 pour le gros œuvre, un délai de construction somme toute raisonnable pour un chef d'œuvre d'une telle ampleur… Entre incendies, révolution et guerres, la cathédrale connaîtra cependant bien des travaux de restauration avant de présenter l'aspect définitif qu'on lui connaît aujourd'hui.

Au-delà de l'architecture même de la cathédrale, c'est sans doute sa statuaire qui constitue l'élément le plus remarquable de cet édifice. Avec plus de 2300 statues, c'est en effet un ensemble incomparable qui est présenté. La plus célèbre de ces statues, L'Ange au Sourire, est même devenue l'emblème de Reims.

Autres éléments remarquables de la cathédrale, ses vitraux parmi lesquels on en compte encore beaucoup préservés depuis le XIIIe siècle. Mais il faut noter aussi des vitraux plus récents, dont les exceptionnels vitraux réalisés par Marc Chagall en 1974 et, encore plus proches de nous, ceux de Imi Knoebel, inaugurés en juin 2012.

La cathédrale Notre Dame de Reims vous réserve une autre surprise si, pendant la saison estivale, vos pas vous y portent la nuit. En effet un spectacle, Rêve de Couleurs, éclaire la façade et surtout lui redonne les magnifiques couleurs qu'elle possédait lors de sa construction. La très haute qualité de ces projections, et leur haute technicité, nous plonge dans un univers de couleurs vives, gaies et surprenantes, aux infinis détails, qui nous rapproche de l'univers familiers de nos ancêtres du Moyen-Age, assez lointain du nôtre qui se satisfait désormais de la nudité de la pierre.

L'Ange au Sourire

L'Ange au Sourire

Figure emblématique de la ville de Reims, L'Ange au Sourire est à admirer sur le portail nord de la façade ouest de la cathédrale. Décapitée pendant la Première Guerre Mondiale, la statue ne retrouvera sa tête qu'en 1926 après qu'elle ait été reconstituée à partir des fragments d'origine et d'un moulage ancien. Nombre de cartes postales, timbres ou médailles ont par la suite assuré la célébrité de ce sourire.

Le Labyrinthe

Labyrinthe

Aujourd'hui disparu, un labyrinthe ornait autrefois le sol de la nef de la cathédrale. En forme de carré complexe, à coins coupés, il dessinait un chemin que les croyants suivaient à genoux pour revivre la montée du Christ au Calvaire. Des personnages étaient représentés, figurant les maîtres d'œuvre de la cathédrale. Désormais, et sans ces personnages, c'est devenu le symbole des Monuments Historiques.

Intérieur cathédrale

Façade intérieure du portail central.

Ange cathédrale

Anges et gargouilles à la cathédrale de Reims.

Gargouille